incontri dur com

Il balbutia : - Oh!
(conditions de vie) duro; difficile.
Mais comme il ne savait par où commencer, elle se mit à linterroger comme aurait fait un prêtre au confessionnal, posant des questions précises qui lui rappelaient des détails oubliés, des personnages rencontrés.
Hard, stiff, tough; harsh, bitter, difficult; laborious, petulant, rough; dour, severe, stern; toughminded, hardheaded; unfeeling, astringent; hard boiled; rough and ready adv.Alors elle sassit, en face de lui: - Eh bien, racontez-le-moi dabord, pour moi toute seule, vous entendez, bien doucement, sans rien oublier, et je choisirai ce quil faut prendre.Duroy hesitait, refusait de monter.Elle se retourna souriante lui tendit sa balbutia :- Oh!Je vais trouver Forestier.».Annem yarn okul var diye bizi erkenden yat- r -r-d.Il se reveilla tres tot, et, sautant du lit, il alla ouvrir sa fenetre.Inclément: inhospitalier, rude, rigoureux.Duroy hesitait, refusait de monter.«Non ça nest pas possible»Forestier le prit par les épaules, le fit pivoter sur ses talons, et le poussant vers lescalier :- Mais, va ors Duroy se décida :- Merci, jy vais.Je vais tenvoyer une sorte de journal de ma vie, jour par jour, heure par heure.« LAlgerie est un grand pays francais.« Alger est la porte, la porte blanche et charmante de cet etrange continent.»Elle se leva et se mit à marcher.Duroy dit lui : - Demandez à Mme Forestier si elle peut me recevoir, et prévenez-la que je viens de la part de son mari, que jai rencontré dans la rue.Duroy dit lui :- Demandez à Mme Forestier si elle peut me recevoir, et prévenez-la que je viens de la part de son mari, que jai rencontré dans la rue.Il ne trouvait plus femmes pour relation sans engagement rien maintenant de ce quil avait raconté chez som ami Forestier, pas une anecdote, pas un fait, rien.




Mme Forestier alluma une cigarette et demanda: - Voyons, quallez-vous raconter?Onu babaannesi büyü- t -mü-tü.Elle reprit :- Oui, je vous arrangerai la chose.Mais rien ne venait.Müdür mektuplar sekretere yaz- dr -yor.Lhomme revint et annonça :- Madame attend monsieur.Jai bien les idées mais je ne peux pas les exprimer.Je vais tenvoyer une sorte de journal de ma vie, jour par jour, heure par heure.«Allons, au travail!» se dit Georges Duroy.Yal kadn bavullar taycya ta- t -yor.Walter ma demandé sur lAlgérie.


[L_RANDNUM-10-999]