je cherche de partenaire de guadalajara

La 69e se rend ensuite à Besançon, où elle tient garnison jusqu'à la rupture du traité d'Amiens; le (13 vendémiaire an 11 Bonaparte écrit depuis Saint-Cloud au Général Berthier, Ministre de la Guerre : " Je vous prie, citoyen ministre, de donnez ordre.
Si vous avez des bases d'allemand et/ou d'anglais, ça peut être pratique.
Pendant ce temps notre attaque sur la droite de l'ennemi échouait de la même manière.Marcognet, avec les 39e et 76e, est chargé du centre; la gauche (25e Léger) est dirigée par le Général Labassé.Le 1er décembre, le 69e (1ère Division, Général Marchand; 1ère Brigade Ligier-Belair, 6e Léger, 39e ; 2e Brigade Wondeweidt, 69e et 76e de Ligne) est à Gnesen, le 4, à Inowraclaw.Le 69e campe en rencontre abitibi tagz arrière et à droite de la ville.Le à Paris, deux Aigles sont décorés d'une couronne d'or par la ville (Source : Aigles de Napoléon contre drapeaux du Tsar, Andolenko, 1969).Le (29 nivôse an 7 le Général Bonaparte écrit depuis son Quartier général au Caire, au Général Berthier : ".Mais les quatre hommes qui s'étaient dévoués n'arrivaient pas près de la brèche que le drapeau blanc y fut arboré : la garnison, forte encore de 4000 hommes, défila devant nous en jetant ses armes et se rendit prisonnière; tous s'étaient conduits en hommes dévoués.
Trois intrépides militaires se sont présentés à l'état-major du prince d'Essling, pour traverser les lignes anglaises et porter cet ordre au général français qui commande à Almeïda.
Si cela est vrai, le vent est bon.




Situation du 69e au Officiers Soldats Hôpitaux Congé Total 1er Bataillon Armée du Portugal e Bataillon idem e Bataillon idem Dét 7e Gouvernement 1 55 56 Dét.Il campe le soir entre le Mazy et Temploux.C'est un très beau voyage qui permet de voir plusieurs facettes remarquables de la Chine!Un bataillon du 27e et la 1re brigade de la 1re division (brigade Maucune, dont le 69e) soutinrent la retraite jusqu'à la nuit fermée.Lieutenant Lambert (Honnoré de Salernes, 35 ans.L'armée prussienne avait cessé d'exister dès ce jour ; l'armée russe, au contraire, se montrait à nous au nombre de 100.000 hommes." (Notice biographique sur.Le général en chef a besoin de toutes ses forces pour attaquer l'ennemi.
Nous avons perdu dans cette affaire le brave capitaine Raymond, qui commandait les éclaireurs; le capitaine de grenadiers Pauly, le capitaine Geoffroi et le lieutenant Tardieux ont été blessés.




[L_RANDNUM-10-999]