rencontre castro hollande

«Javais devant moi un homme qui a fait lHistoire», explique le président aux Français venus lécouter à la résidence de lambassadeur, au coeur du quartier de Miramar.
Depuis avril 2014, La Havane discute également avec l'Union européenne afin d'instaurer un "cadre de dialogue politique et rencontre gratuite femme canada de coopération" censé tourner la page de vieilles querelles sur les droits de l'Homme.«Il avait une taille et une prestance quil na plus puisquil a presque 90 ans.» Le président français lui dit quil sait ce que fut sa place dans lhistoire.«Il va bien, même sil a mal au genou, raconte alors le président français en frottant le sien.Hollande à Cuba: une visite autant historique que stratégique.«Il y a une part de curiosité quand même et il a pour la France une certaine reconnaissance.».Ce dernier plaisante «Comme vous lavez constaté, dans la famille, nous sommes des gens qui vivons longtemps!».Ce à quoi François Hollande répond : «Oui, Fidel était en bonne forme.Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter.
Il a des problèmes darticulation à lépaule.
Et tout dun coup, par la grâce dun voyage français qui enquille les premières, un cliché officiel signé dun des fils de Fidel, Alejandro Castro.




International - Un déplacement historique.Linformation est tombée en milieu de matinée lundi.«Il y a forcément un débat sur ses responsabilités», concède le président derrière sa petite tribune.Les droits de l'Homme "seront discutés" "Cette visite est importante pour l'image de Cuba (.) Elle donne indiscutablement un éclat international" au régime cubain, explique à l'AFP Eduardo Perera, de l'Université de La Havane.Point dorgue de la visite de François Hollande à Cuba : sa rencontre avec Fidel Castro.«Tout ça a une dimension historique, plus que politique, tente la ministre de lEnvironnement.Mais, avec un volume de quelque 180 millions d'euros annuels, les échanges commerciaux restent à un niveau très faible.
Hollande, qui na jamais été un gauchiste, a même signé une tribune dénonçant la «dictature» de Cuba en 2003 après le «printemps noir» et larrestation de 75 opposants.
Cétait en janvier 1996.


[L_RANDNUM-10-999]