rencontre uoif 2014

Abdallah Dliouah : «Luniversité du Qatar honore Erdogan.
La réponse est très clairement non.La passe darmes illustre lextrême-tension autour de ces sujets entre les deux finalistes de la présidentielle.Elle sy est rendue voilée : Latifa Chay est à droite, ici en octobre 2016 avec la députée turco-belge Mahinur Ozdemir connue en Belgique pour être une négationniste du génocide arménien.De fait, sur le contacts wasap femmes plan institutionnel, cette fédération qui représente une sensibilité importante de la communauté musulmane de France (autour de 12 selon un récent rapport de lInstitut Montaigne) a depuis le début été invitée à la table de la République : elle a participé en 1990.Par l'Union des organisations islamiques de France (uoif), rebaptisée "Union des organisations islamistes de France" par la candidate.Membre de ce cfcm à lorigine en dépit de vifs débats internes, luoif en est sortie avant de demander en 2016 sa réintégration.Pour Michaël Privot, cest le «paradigme de domination» du musulman sur le non-musulman, issu de la longue période au cours de laquelle lislam sest constitué en empire, quil conviendrait de questionner.
La candidate FN a reproché à son rival d'être tenu par des organisations islamiques.
Sur le plateau de lémission politique organisée par TF1 mardi, Marine Le Pen avait dépeint le favori du deuxième tour en partisan du «communautarisme» et de luoif, dont il serait «entre les mains».




En octobre 2014, il loue un des financiers du Hamas, Raed Salah, dans un article élogieux.Rafael Medoff, directeur.En quoi sa doctrine pose-t-elle problème?Mais ces éléments sont «communs à lensemble des courants de lislam actuel, sans être jamais questionnés», rappelle aussi ce dernier.Ml, marine Le Pen a accusé Emmanuel Macron mardi sur TF1 dêtre «entre les mains» de lUnion des organisations islamiques de France.Salah veut établir un califat mondial ayant pour capitale Jérusalem ( lire et accuse les Juifs de faire du pain avec le sang des enfants européens ( Wikipedia ).Rencontre avec Hitler en 1941, le mufti «à tenté de persuader les Allemands dannuler un échange de prisonniers en 1943 qui aurait envoyé.000 enfants juifs en Palestine a déclaré.À lire : En France, des imams créent un «conseil théologique».


[L_RANDNUM-10-999]